Le Fundraising, affaire de spécialiste ou dynamique collective ?

par | Fundraising, Partenariats, Strategie

Le Fundraising, la collecte de fonds est-elle une affaire de spécialiste ?

J’ai trop souvent vu des chargés de mécénat travailler de manière quasi autonome. Plus précisément, des chargés de mécénat en relation étroite avec la direction et qui passent leur temps à courir après les informations auprès des responsables de projets de la structure. Le paradoxe, c’est que le Fundraising peut ainsi être à la fois une priorité de la direction et la cinquième roue du carrosse pour le reste de l’organisation – y compris la gouvernance. Tout simplement parce que chacun va gérer ses propres priorités. Et parfois sans bien les considérer dans une logique collective.

L’intelligence collective des organisations

L’équipe a besoin de comprendre le sens d’une démarche de recherche de mécènes et en quoi cette démarche va contribuer à l’atteinte des objectifs de l’organisation et à la réussite des projets.
Par ailleurs, la mobilisation du réseau de l’organisation – un ingrédient essentiel à la réussite de toute stratégie Fundraising – repose sur la mobilisation de tous. Identifier de nouveaux contacts / prospects et étendre le réseau de l’organisation doit devenir une préoccupation permanente de tous les membres de l’équipe – salariés, bénévoles et, bien entendu et prioritairement, les membres de la gouvernance.

Une troisième raison tout aussi importante est que toute organisation qui s’engage dans une stratégie Fundraising ambitieuse doit se réinventer – un peu ou beaucoup. Elle doit s’ouvrir à des partenariats extérieurs, en particulier avec des entreprises, et gagner en capacité d’adaptation pour co-construire – à un degré plus ou moins important — les projets avec les mécènes. Bien évidemment, ce processus reste sous le contrôle de la gouvernance qui en définit le cadre et les limites.
Pour gagner en adaptabilité, ces évolutions doivent être comprises et envisagées collectivement. Je crois que ce qui est en jeu dans le mécénat, c’est bien la capacité à mobiliser l’intelligence collective des organisations.

Accompagner les évolutions

Comment répondre concrètement à ces nouveaux besoins et accompagner efficacement une organisation dans la mise en oeuvre d’une stratégie Fundraising ?
J’ai beaucoup appris de mon activité de formateur et de conseil auprès des associations et des fondations.

Et j’ai un voeu à formuler pour cette nouvelle année. Pouvoir accompagner les organisations plus en profondeur, dans les domaines où elles en ont vraiment besoin, dans un mode plus collectif et plus durablement.

Plus en profondeur parce que le développement d’une organisation ne dépend pas que de sa stratégie de ressources mais c’est largement aussi une question d’organisation.
Sur un mode plus collectif pour que la stratégie Fundraising et la recherche de mécènes devienne une préoccupation transversale partagées par tous les membres de l’organisation.
Et plus durablement pour accompagner les équipes dans la mise en oeuvre de la stratégie Fundraising, de recherche de nouveaux partenaires et mécènes. Souvent, notre accompagnement s’arrête après avoir formé les équipes à la stratégie Fundraising et avoir travaillé avec eux à une stratégie adaptée à leur organisation. C’est une phase assez excitante et qui mobilise toute l’équipe autour d’une compréhension commune de la Vision et du projet de l’organisation.

L’étape suivante est la phase de mise en oeuvre opérationnelle de la stratégie qui va nécessiter certainement des adaptations et de nouvelles évolutions. Le risque est que d’une certaine manière « le soufflet retombe » et que la dynamique collective s’essouffle à l’épreuve des réalités quotidiennes. C’est aussi dans cette phase que l’accompagnement est particulièrement utile.
Pendant cette phase, l’équipe doit veiller à analyser l’impact des projets. Quel impact pour les bénéficiaires ? C’est un retour essentiel qu’attendent les mécènes. L’analyse de l’impact des projets est également un indicateur clé de suivi de la qualité des projets. Un indicateur indispensable dans le tableau de bord du monitoring des actions de l’association ou de la fondation.

Conclusion : 3 moments clés

Donc, j’espère vous avoir convaincu que le Fundraising est définitivement l’affaire de tous dans une organisation d’intérêt général.

En synthèse, trois temps pour engager votre organisations dans une stratégie Fundraising / recherche de mécènes efficaces :
une sensibilisation collective de toute l’équipe à ce qu’est le Fundraising, la contribution des mécènes à la réussite des projets
une réflexion relative à l’organisation de l’association ou de la fondation. Comment la stratégie Fundraising va être mise en oeuvre ? Quelle place donner aux mécènes/partenaires ?
un temps pour évaluer l’impact des projets, indicateur de suivi des actions et un élément clé de la communication avec les mécènes et les parties prenantes de l’organisation.

Et vous ? Comment mettez-vous en oeuvre la stratégie Fundraising dans votre organisation ?